Un grand merci du plus profond de nos cœurs…

… pour votre soutien émotionnel, matériel et financier durant les jours et les mois de désarroi qui ont suivi l’incendie de notre maison.

Notre vie a basculé dans la nuit du 4 au 5 janvier 2017. A 1h20, le détecteur de fumée a retenti : 30 cm de fumée recouvrait déjà le plafond ! Nous avons alors dit aux enfants de s’habiller, de prendre le chien et le chat et d’aller se réfugier dans la voiture. J’ai appelé les pompiers et rangé la table de la salle à manger, persuadée qu’une fois l’incendie au grenier maîtrisé, nous nous assiérions autour de la table pour remplir les papiers. Puis mon mari et moi, nous nous sommes habillés. J’ai pris mon sac et mon portable. Mon mari (informaticien) a lui emporté le disque dur externe avec toutes nos photos et tous nos films. Et nous sommes sortis… sans jamais penser que nous ne pourrions plus jamais retourner dans la maison. 20 minutes après l’alarme, notre maison était entièrement en feu. Seules les fondations ont résisté…

Nous avons eu beaucoup de chance. Nous avons été réveillés par le détecteur de fumée et ainsi pu échapper au brasier. Nous avons certes tout perdu, mais nous sommes en vie. Nous avons bénéficié d’un mouvement de solidarité incroyable : amis, commune, parents des joueurs et staff du FC Biel-Bienne Academy, parents et staff du CP Tramelan, écoles de La Baroche et des Platanes, habitants du village, etc. A tous, et également aux pompiers qui ont fait tout leur possible, un grand merci !

Nous tenons ici à remercier tout particulièrement Bernard et Josiane. Bernard a avancé son déménagement de 6 mois, nous permettant, une semaine après l’incendie, de reprendre le cours de notre vie dans son appartement, entièrement meublé et équipé. Grâce à lui, les enfants ont ainsi pu retrouver rapidement un semblant de normalité et recommencer à vivre au rythme des entraînements, des tournois de football et des compétitions de patinage. L’évidence avec laquelle ils ont réussi à gérer la situation nous a enlevé un gros poids de nos épaules. Pour nous, les parents, les choses sont un peu plus difficiles. Il y a des mauvais jours, où le passé nous rattrape et où nous pensons aux milliers de souvenirs que nous avons perdus…. et des jours meilleurs.

D’après les experts, il s’avère qu’avec les années, le bois autour de la cheminée a naturellement travaillé provoquant ainsi des microfissures dans la cheminée en briques, fissures au travers desquelles des gaz chauds se seraient régulièrement infiltrés. Sous l’effet de ces gaz chauds, une poutre se serait enflammée dans la nuit du 4 au 5 janvier, détruisant entièrement notre maison. Qu’en est-il de notre avenir? Les plans de reconstruction ont été déposés et nous espérons que le premier coup de pioche sera pour bientôt.

Nous tenons ici à remercier encore une fois toutes les personnes pour leurs gestes, petits ou grands, qui nous ont permis, durant ces mois difficiles, de ne pas perdre espoir.

Christine, Timm, Jari et Sina Blaich

(Merci à Mme Martin pour la traduction)